LA ZER
installation views
in real life
works
multiples
contact
about
© LA ZER  2020
"Common Language" désigne un ensemble
de travaux et de recherches plastiques à partir de fragments de grillages et barbelés récupérés
au camp informel de "la Jungle" de Calais.
Ces fragments sont des résidus du mur dit
"de la honte", mur métallique de 4km de long sur 4m de haut construit en été 2015 sur une décision conjointe des gouvernements français et britannique aux abords du Port de Calais (France). Véritable frontière, le mur a pour but d’empêcher les réfugiés vivant au camp d’accéder à la route principale menant au
Car Ferry, axe emprunté par les camions en direction de l’Angleterre.
Dès que des exilés décident de tenter le passage, dans des tentatives individuelles ou collectives, des résidus de métal se détachent du mur.

Chacun de ces fragments est anonyme mais chacun renvoie pourtant au geste déterminant d'un individu à un moment précis: une personne qui a décidé d'enfreindre la limite, de briser ce mur, guidée par la nécessité de continuer à vivre, et qui laisse une trace de son passage.
Chaque fragment est unique (taille, usure, aspect) et constitue à la fois la
trace d'un mouvement répété qui relie un individu à une histoire collective.

Captivée par la force de vie de ces objets, je les ai récupérés au cours de marches régulières le long de la barrière à chacune de mes visites au camp. Ces objets-reliques parlent, ils contiennent une mémoire et leur force évocatrice me décide à les aborder comme un ensemble de signes:
formes d’un langage forgé dans la lutte.
Mis ensemble, les fragments évoquent des caractères de graphies anciennes: hiéroglyphes,
hébreu, écritures autochtones africaines...
"Common Language" rassemble ces signes dans un ensemble ouvert qui cherche sa propre forme Mués en un langage de signes, ces fragments nous renvoient à l'origine des fondements de l'humain.

Vidéo, photographies, typographie, sculpture, "Common Langage" est toujours in progress et
rassemble des expérimentations autour de la
représentation de ces fragments.
2016
-till now
"Je vais à la mer", capture d'écran, vidéo, 24mn, février 2016
"Signe", photographie numérique, extrait d'une série de 36 photographies, 2016
"Passage", photographie numérique, Calais, 2016
"Signe", scan numérique, extrait d’une série de 48 "Signes", 2017
"Signe", scan numérique, extrait d’une série de 48 "Signes", 2017
"Signe", scan numérique, extrait d’une série de 48 "Signes", 2017
"Signe", scan numérique, extrait d’une série de 48 "Signes", 2017
"We burn that wall", photographie argentique, Calais 2017
"Futur proche", photographie argentique, Calais 2017
"Relique des luttes", livre-sculpture, 800 pages, impression jet d’encre sur papier cyclus 130g, couverture rabat en cuir retourné, reliure et couture en fil de fer, 2017